TORONTO – Le marché ponctuel au comptant du Canada de TransCore Link Logistics

s’est sérieusement éloigné de la norme en mars, établissant plusieurs précédents au cours du mois. Pour la première fois de l’histoire de Loadlink, les volumes de cargaisons de mars ont été inférieurs à ceux de février.

Les volumes de camions ont pour leur part grimpé de manière telle qu’ils ont fait de mars 2019 le deuxième mois de l’histoire en importance, celui-ci ne cédant le pas qu’à octobre 2018. Le plus grand nombre d’affichages de camions jamais enregistré sur Loadlink au cours d’une seule journée l’a été le 25 mars 2019.

Sur une base mensuelle, les volumes de cargaisons de mars ont reculé de 7% par rapport à ceux de février, ce fléchissement étant de 43% sur une base annuelle.

Rendements au premier trimestre

Les volumes de cargaisons du premier trimestre ont affiché une hausse de 21% par rapport au quatrième trimestre de 2018 mais étaient tout de même 40% sous le niveau historique du premier trimestre de 2018. L’amélioration au quatrième trimestre est caractéristique des tendances de cette période de l’année, alors que la nouvelle année surpasse celle qui se termine sur le plan de l’activité du transport de marchandise.

Les affichages de matériel roulant du premier trimestre ont été les plus solides de l’histoire de Loadlink pour un trimestre de début d’année. Globalement, le premier trimestre de 2019 arrive derrière le quatrième trimestre de 2018, au cours duquel on a observé de très forts volumes en octobre. Cela a contribué à la création d’un pic de capacité atteignant un sommet jamais atteint lors d’un quatrième trimestre. Les volumes de matériel roulant du  premier trimestre de 2019 ont inscrit une augmentation significative de 70% sur une base annuelle. Lors du premier trimestre de 2018, la disponibilité en camions était très limitée.

Les cargaisons intra-canadiennes ont compté pour 33% des volumes totaux. Les affichages de cargaisons en provenance et à destination du Canada ont trébuché de 3% par rapport à février et de 20% sur une base annuelle.

  • Les cargaisons intra-canadiennes à destination du Québec et de l’Ontario ont décru de 7% et 11% respectivement.
  • Les cargaisons domestiques destinées au Canada Atlantique ont connu une flambée de 44%, tandis que celles se rendant dans l’ouest du pays sont demeurées relativement stables avec une hausse de 1%.
  • Les cargaisons quittant le Québec et l’Ontario vers d’autres destinations canadiennes ont connu des baisses respectives de 11% et 6%.
  • Les cargaisons en provenance du Canada Atlantique et destinées au reste du Canada ont crû de 30% tandis que celles provenant de l’Ouest canadien ont connu une hausse d’à peine 2%.

Les affichages de cargaisons transfrontalières ont représenté 65% de toutes les données soumises par les utilisateurs de Loadlink.

Un déclin de 10% des affichages de cargaisons transfrontalières a été observé en mars, en bonne partie en raison d’une baisse du nombre de cargaisons à destination du Québec et de l’Ontario, une tendance similaire à celle de février.

  • Il y a eu 14% moins de cargaisons quittant le Canada à destination des États-Unis; toutefois la glissade de celles expédiées au Canada depuis les États-Unis a été de 8%.
  • La baisse de cargaisons en provenance des États-Unis à destination du Québec a été de 7%, ce taux étant de 17% pour celles prenant la direction de l’Ontario.
  • Les cargaisons quittant les États-Unis à destination de l’Ouest canadien ont été 16% plus élevées alors que celles prenant le chemin de l’Atlantique augmentaient de 18%.

De façon générale, la baisse des volumes de cargaisons peut être attribuée à un ralentissement des mouvements de marchandise provenant ou à destination du Québec et de l’Ontario.

Utilisation du matériel roulant

Les affichages de matériel roulant ont été 21% plus nombreux, la moyenne quotidienne de camions affichés croissant de 9%. Comparativement à mars 2018, la capacité était en hausse de 72% sur une base annuelle. Cette capacité mensuelle a été la plus élevée jamais enregistrée dans la base de données de Loadlink pour un mois de mars.

Ratio camions par cargaison

Le ratio de camions de cargaisons s’est établi à 2,79 en mars. Cette augmentation de 30% par rapport à février a été causée par une poussée des volumes de camions, combinée à une chute surprenant des volumes de cargaisons à une période de l'année où ils excèdent généralement ceux des deux mois précédents. Sur une base annuelle, le ratio moyen a été catapulté de 203%, du niveau de 0,92 qu’il était en mars 2018.

freight_index_fr_-_horizontal_-_march_2019.png

À propos des indices TransCore

Les tarifs de charges complètes par région peuvent être connus grâce à l’outil Rate Index de TransCore, tout comme les données historiques et en temps réel des volumes totaux de camions et de cargaisons, sans oublier les ratios de régions spécifiques, auxquels on peut accéder via le Posting Index de TransCore.

L’indice de fret canadien de TransCore mesure de façon précise les tendances en matière de transport de fret par camion. Les composantes de l’indice de fret sont recueillies auprès d’environ 5 600 entreprises de camionnage et courtiers en transport du Canada. Ces données incluent toutes celles soumises par les clients de Loadlink en ce qui a trait aux cargaisons domestiques, transfrontalières et inter-états.

À propos de TransCore Link Logistics

Recherchant un meilleur moyen de jumeler les charges de fret disponibles avec les camions, TransCore Link Logistics a créé en 1990 Loadlink, un plateau de cargaisons reliant courtiers, transporteurs, propriétaires-exploitants et flottes privées du Canada à une base de données en temps réel de 15 millions de cargaisons, d’expéditions et de camions, soit la plus importante du secteur. L’indice de fret canadien définit désormais le mouvement du fret sur le marché. La société fournit également à ses clients des solutions de répartition, les manifestes d’ACE/ACI , l’indice d’affichage, des solutions de crédit, de l’affacturage, des plateaux d’emplois de transport en ligne, un logiciel de kilométrage et plus encore.

Vous trouverez plus d'informations sur TransCore Link Logistics sur le site www.transcore.ca, @loadlink sur Twitter, sur YouTube, sur LinkedIn et sur Facebook.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.